Le monde d’Oldelaf chanté avec humour et cocasserie

Samedi soir, l’espace ciné de Chalonnes-sur-Loire accueillait Oldelaf, Olivier Delafosse de son vrai nom, et ses quatre musiciens pour une soirée drôle et musicale.

Oldelaf et ses musiciens ont conquis le public par leur jeu de scène et leurs chansons aux couleurs festives, pleines de jeux de mots et d’humour

Après la chanteuse Ornette en première partie de soirée, Oldelaf et sa troupe de quatre musiciens ont présenté un spectacle musical et humoristique de près de deux heures, devant une salle comble : plus de 200 personnes avaient fait le déplacement.
Dans l’équipe, chaque musicien campe un personnage particulier : Charles et Alain les jumeaux séparés à la naissance, l’un élevé dans un milieu aisé et intellectuel, l’autre recueilli par une meute de sanglier, Jacques le type en manque d’affection, Amaury le rebelle et Oldelaf le meneur du groupe. Un peu à la manière de Tryo, côté mise en scène, ils jouent chacun leur rôle et l’histoire se tisse au fil des chansons qu’interprète Oldelaf.
Dès le premier morceau, la magie opère et le public reprend en chœur le refrain du Monde est beau, extrait de l’album du même nom. Dans l’esprit d’un Bénabar, les paroles sont à la fois poétiques, pleines d’humour et de dérision : Raoul le pitbull qui a mangé la grand-mère, l’ennui, la Jardinière de légumes qui ne sert à rien, Courseulles-sur-mer, la Tristitude cet amer mélange de tristesse et de solitude, Mamy floue sur un air d’une chanson bien connue de Nicoletta, l’addiction au Café, Nathalie la rencontre amoureuse au pèlerinage des Journées Mondiales de la Jeunesse, le Testament ou comment aborder l’après.
Performance vocale à noter, Barres techno interprété sans instrument, en beat-box, avec uniquement des noms de friandises et barres de céréales pour le son. Au final, cela débouche sur une véritable sonorité musicale. Bluffant !
En fin de show, comme ils ne font rien comme tout le monde, le groupe lance un « A tout de suite pour le rappel », avant de sortir de scène. Ils reviennent quelques minutes plus tard, sans surprise pour chanter quelques morceaux sur scène, et même au milieu du public, en acoustique, sans micro, Si on chantait, avec les spectateurs qui claquent des doigts. Une ambiance familiale et très chaleureuse qui a conquis le public vu le nombre de « C’est génial » entendus à la sortie.
 Galerie photos Oldelaf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *