Arnaud Ducret fait plaisir au public angevin

Mardi soir, l’humoriste et comédien Arnaud Ducret a joué son one man show intitulé « Arnaud Ducret vous fait plaisir », au Centre de congrès d’Angers, pour l’avant-dernière date d’une tournée de plus de deux ans. Le public angevin, venu nombreux, lui a réservé un accueil des plus chaleureux.

Arnaud Ducret 2017

Arnaud Ducret, le 31 janvier dernier, sur la scène du Centre de congrès d’Angers

Pour l’avant-dernière date de sa tournée, Arnaud Ducret ne fait pas mentir le titre de son spectacle et ne ménage pas son énergie pour ravir son public. Telle une pile électrique, il donne vie à ses personnages et anecdotes avec force et conviction. « Le public, c’est mon énergie ! » Et il le prouve à plusieurs reprises en venant à la rencontre des spectateurs dans la salle : une bise à l’un, une poignée de main à un autre. Afin de réaliser le fameux porté final du film Dirty Dancing, sur la bande son originale, l’humoriste choisit une jeune femme pour l’accompagner sur scène, et la chorégraphie se transforme en pirouette comique.
Après un carton plein lors de son passage au Grand Théâtre en février 2016, les angevins ont de nouveau répondu présent ce mardi soir, à Angers. Au travers d’une galerie de cinq personnages caricaturés, dont lui-même, Arnaud Ducret enchaîne les anecdotes avec rythme, ironie et malice pendant plus d’une heure trente. John Breakdown, prof de danse déjanté, fait swinguer le troisième âge sur des chorégraphies à base de lancer de dentier et de déambulateur, sur de la musique moderne. Jean-Jacques Pitou, alias « Maître Li » son prof de karaté, n’est pas maître dans l’art de la délicatesse. Il enseigne le self défense à ses jeunes élèves, avec des méthodes quelque peu brutales. « Qui sème le vent récolte mon point dans ta gueule ! Blessé !! » Luc, ténor opéré du larynx, rêve de faire un tabac dans le monde de la musique et participe à un concours de chant. Quant à Sylvie, la groupie un poil allumée, elle vient lui parler sur scène et présenter son objet favori, son Jack Rabbit de compagnie.

« Je rêve de ce métier depuis que je suis gamin. Vous me donnez des ailes. Merci ! » (Arnaud Ducret)

Arnaud Ducret et sa carrure de rugbyman, grand gaillard au coeur tendre, fait rire avec ses sketchs et anecdotes loufoques, puisées dans son vécu. « J’ai toujours fait plus vieux que mon âge. Moi à douze ans, habillé je faisais plus vieux, nu je faisais plusieurs ! » Artiste complet, il chante, danse, mime et joue la comédie. Excellent bruiteur (la fermeture de braguette, le crissement de la barre de métro qui glisse sous les mains, entre nombreux autres sons), il offre une jolie prestation de beatbox en fin de soirée, saluée par une standing ovation de ce public qu’il aime tant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *